Les 10 lois de Shaolin

Les Dix Lois de Shaolin sont non religieuses, et transcendent toutes races et cultures, c'est-à-dire que les personnes de n'importe quelle race et culture peuvent agréer que ces lois promouvoient des valeurs honorables et louables. Les lois, dans la tradition Shaolin, ne sont pas destinées à punir ou à restreindre, mais à être des outils pratiques pour aider les adeptes à réaliser les buts et objectifs fixés; ici, pour les aider à atteindre les meilleurs résultats possibles dans la pratique du Kung Fu Shaolin pour l'efficacité au combat, une vie joyeuse, l'expansion de l'esprit et la réalisation spirituelle.
  1. Requis de respecter le maître, d'honorer la Voie Morale et d'aimer ses condisciples comme des frères et soeurs.
  2. Requis de s'entraîner aux arts Shaolin avec diligence, et comme pré-requis, d'être sain de corps et d'esprit.
  3. Requis d'être filial envers ses parents, respectueux envers les plus âgés, et protecteur des plus jeunes.
  4. Requis de maintenir la justice, et d'être à la fois sage et courageux.
  5. Défendu d'être ingrat et sans scrupule, ignorant les Lois de l'homme et du ciel.
  6. Défendu de violer, de molester, de faire le mal, de voler, de dépouiller, d’enlever ou de frauder.
  7. Défendu de s'associer avec des personnes mauvaises; défendu de faire n'importe quelle sorte de méchanceté.
  8. Défendu d'abuser de son pouvoir, qu'il soit officiel ou physique; défendu d'opprimer le bon et de brimer le gentil.
  9. Obligé d'être plein d'humanité, de compassion et de propager l'amour, et de réaliser la paix éternelle et le bonheur pour tous les peuples.
  10. Obligé d'être chevaleresque et généreux, de faire éclore les talents et de transmettre les arts Shaolin à des disciples méritants.

Il n'existe pas d'obligation législative dans les Dix Lois de Shaolin; on ne peut pas être poursuivi devant un tribunal si l'on enfreint ces lois. L'obligation est morale. Mais elles ne sont pas imposées à celui qui les suit, il les acceptent parce qu'il le choisit, parce qu'il croit qu'elles lui sont d'une aide dans sa quête physique, émotionnelle, mentale et spirituelle. S'il enfreint les lois, malgré des avertissements suffisants, il pourra lui être demandé de quitter l'entraînement Shaolin, non pas comme une punition, mais car l'entraînement n'est pas fait pour lui.